Le monde selon Sarkozy

Le 6 mai 2012, les Français éliront leur président. Les questions internationales ne seront pas le critère prioritaire de leur choix. Mais elles compteront. Les Français attendront du chef de l’Etat qu’il garantisse le statut de la France dans un monde globalisé. Nicolas Sarkozy espère s’appuyer sur son action internationale pour marquer des points face à ses concurrents.

Au-delà des polémiques et de la propagande, quel est le bilan diplomatique de Sarkozy ? A-t-il effectué la rupture diplomatique annoncée au cours de la campagne de 2007 ? Comment a-t-il réagi aux crises qui ont secoué la planète depuis 5 ans ? A-t-il donné un souffle nouveau à notre politique internationale ou a-t-il dégradé notre image dans le monde ? La politique intérieure a-t-elle interféré sur la politique extérieure ? Quelle part entre l’action et la communication ? Quelle est sa vision du monde et du rôle de la France ?
Après avoir dressé le bilan diplomatique de la Ve République, Pascal Boniface décrypte la politique internationale mise en œuvre par Nicolas Sarkozy. Si les mutations stratégiques globales ne lui sont pas naturellement favorables, la France a des marges de manœuvres dont l’importance dépend des options choisies.

Les lignes de clivage en politique étrangère ne recoupent pas celles entre partis politiques. Elles relèvent d’un choix fondamental sur le rôle de la France qui oppose les Gaullo-Mitterrandistes aux Atlantistes et Occidentalistes.